Il est toutefois intéressant de s'interroger sur les raisons des multiples références gandhiennes qu'a vu fleurir notre début de XXIe siècle : utilisation du nom de Gandhi, référence à sa pensée sur des weblogs traitant de l'écologie environnementale et prônant le retour à la simplicité volontaire. Cette période développe également, chez le jeune homme, une tendance exacerbée à éviter la honte, une farouche volonté à dompter ses pulsions, et une hypersensibilité sur les sujets de la dignité et du respect. Il y a eu des tyrans et des meurtriers, et pendant un certain temps, ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin ils ont toujours échoué. Demandez le livret GRATUIT L’histoire des droits de l’Homme. [3, p. 248]. Mohandas Karamchand Gandhi est né le 2 octobre 1869 à Porbandar (Gujarat) et mort le 30 janvier 1948 à Delhi. Parmi ses œuvres, on peut citer : 1. […] La malédiction est plutôt ce que nous autres, cliniciens, appelons un “souvenir-écran”, c'est-à-dire la condensation et la projection d'un conflit dominant de l'enfance sur une seule scène dramatisée. Erik Erikson qualifie l'événement de « malédiction », propre à certains grands hommes, qui « indique qu'un aspect de leur enfance ou de leur jeunesse va finalement représenter pendant toute leur vie un compte qui ne pourra jamais être réglé et restera une dette existentielle. Le Satyagraha naît en Afrique du Sud alors que Gandhi défend les droits des Indiens sous contrat. Mahatma Gandhi. Gandhi était attiré par le style de … Le style de communication et la ritualisation qu'il a mis en place ont sans doute contribué à sécuriser les individus ayant un BO très fort. Il aura 4 enfants. 41, No. . Lorsqu'il est l'arbitre entre deux parties lancées dans une procédure sans fin en Afrique du Sud, il écrit qu'il « savait que cette affaire ruinerait l'adversaire, […] et qu'une loi non écrite parmi ces gens voulait que “la mort soit préférable à la faillite” ». Suivant les coutumes de sa caste il se marie à l'âge de 14 ans. Il a néanmoins choisi l'hindouisme et s'est déclaré ouvert aux autres religions jusqu'à la fin de sa vie :  «Les religions représentent des routes différentes qui convergent au même point. Gandhi vit « sa première rencontre bouleversante avec un homme physiquement maltraité. Gandhi, Tous les hommes sont frères (1969) 10 Il ne peut empêcher le déchaînement de violence entre les musulmans et les hindous et meurt assassiné le … Dans le modèle de Shalom Schartz, les valeurs sont regroupées de façon à répondre ultimement à 3 besoins (besoin biologique, besoin d’une interaction sociale coordonnée et besoin de survie et de bien-être au sein des groupes). Conformément aux coutumes de sa caste, sa famille le marie à 14 ans avec Kasturbai qui restera son épouse toute sa vie. Il n’est pas inutile de rappeler que le mouvement des statues, décapitant Colomb à Boston ou jetant le négrier Colston à Bristol, a été précédé par un déboulonnage de la statue de Gandhi au Ghana en 2018 et de la destruction de celle de Schoelcher (il a fait voter l’abolition de l’esclavage) aux Antilles. Si vous connaissez vos droits, ils ne peuvent pas vous être retirés. Il fait preuve de beaucoup d'attachement et de respect pour ses parents. Lorsque les valeurs ne sont pas fortes, la réponse dans les moments de crise ou de difficulté est très faible. A 60 ans, l’arrière-petit-fils du maître de la non-violence, Gandhi, s’est donné pour mission de défendre l’héritage de son illustre arrière-grand-père. L’inde est un pays qui compte de nombreuses religions et mœurs que Gandhi a appris à connaître dès son plus jeune âge ainsi que la tolérance à leur égard. Il considère que l'enseignement transmis par les anciens et par l'observation des tâches courantes de la vie est suffisant. » [2, p. 49]. » [6, p. 121], À cette époque, alors que Gandhi respecte parfaitement la discipline à l'école, il bafoue toutes les règles à l'extérieur : il fréquente un intouchable — sujet totalement tabou dans son milieu —, il mange de la viande pour devenir plus fort, fume, chaparde chez un commerçant, va dans un bordel et transgresse « tous les interdits où la religiosité ambiante voulait l'enfermer ». Gandhi a passé sa vie à contrôler ses impulsions par l'obéissance. Je réussissais dans ma profession mieux que je ne l'avais espéré. Il finit par annuler cette assurance-vie. [6, p. 94] Cette hypothèse est cohérente avec la construction de l'identité forte du Mahatma qui a su trouver, plus tard à l'âge adulte, les ressources pour exprimer et imposer ses opinions, malgré les doutes qui le pétrissaient. Sandra Véringa. » [4, p. 243]. Les valeurs de la cagnotte solidaire et du mécénat d'entreprise. En même temps, il éveillait chez eux une certaine sympathie, notamment parce qu’il réaffirmait la grandeur de l’Inde et proposait un monde nouveau, si pas … V comme Valeurs, parce que si nous choisissons le terrain bien souvent miné de la politique, c’est pour y porter une éthique exigeante, faite d’exemplarité et de non-violence, reprenant le principe de Gandhi de la nécessité d’être d’abord « le changement que l’on veut voir dans le monde » Enfant, sa mère lui inculque les valeurs hindouistes mais il apprend aussi à connaître les autres religions et la tolérance à leur égard. Il y a des antennes des droits de l’Homme aux quatre coins du globe. Aidez à faire des droits de l’Homme une réalité en utilisant des supports pédagogiques conçus à cet effet. We help businesses harness unrelenting technological change to successfully deliver innovations that will help them gain a competitive advantage and improve the everyday lives of people around the globe. Si vous apparaissez à un observateur occidental comme ayant agi arbitrairement et d'une manière fragmentaire, celui-ci devrait se rappeler que votre tradition religieuse a toujours permis une multitude étonnante de règles mineures et de petits rites. » [6, p. 116], Avec le double éclairage qu'apportent la Spirale Dynamique et l'Ennéagramme, il apparaît évident que la honte a été si forte que Gandhi a entrepris, tout au long de sa vie, de vaincre les pulsions CP qui étaient en lui et de les réduire à néant : il a dompté ses sens (sexualité, appétit, gustatif, etc.) Pourquoi autant de personnes, encore aujourd'hui, s'inspirent-elles des valeurs de Gandhi ? Gandhi est issu de la caste* des Vayshia* dans une famille relativement aisée. L'autobiographie de Gandhi n'est qu'un outil de propagande à destination des jeunes Indiens. infra) : Vivre en conformité stricte avec les exigences du Satyagraha, maîtriser de ses impulsions et obéir à des règles précises : Inciter les autres à agir de même en étant un exemple parfait, ce que Gandhi a fait toute sa vie. Gandhi fait ici allusion à la tragédie du Chauri Chaura : des violences ont éclaté en février 1922 en pleine campagne de non-coopération, faisant vingt-sept policiers tués. www.cultivonsnous.fr/mahatma-gandhi-histoire-et-biographie-de-gandhi Parfaitement adapté à son temps, Gandhi a conservé toute sa vie une compréhension intuitive des valeurs BO. A vous, donc. [6, p. 156] Il convainc alors son employeur de laisser une sortie honorable à l'adversaire, lui évitant une honte certaine, intolérable en CP. Il ne faut voir là aucun sectarisme, mais la croyance que l'univers est gouverné par des règles morales. Ce programme de développement plo ngeait ses racines dans la conception que Gandhi se faisait de l'industrialisation qui, à ses yeux, représentait une menace pour l'équilibre mental de l'homme. Images d'archives : http://www.youtube.com/user/gandhiserve#p/c/4A57D2453CE811DC/50/0-jqUJIKgWk 1 N'oublions pas que toutes les croyances populaires, même les plus absurdes en apparence, reposent sur des faits réels, mais mal observés. […] Cette vérité, Gandhi a réussi à la vivre, longtemps avant de savoir la formuler. » [2, p. 37] Cette impulsion tourne vite court ! [4, p. 159] L'évidence est là : la philosophie de Gandhi interdit toute forme de violence envers les autres ; donc « pour contraindre l'autre à changer d'attitude, la seule violence permise au non-violent est celle qu'il s'inflige à lui-même ». La politique sans principes, l’un des péchés sociaux Gandhi, de part sa position dans la caste commerçante, était le seul à même de rallier les castes supérieures, et inférieures et il a été le premier à combattre l'Angleterre sur le terrain de valeurs DQ. Gandhi. Plus de cinquante ans après le drame, Gandhi avoue ressentir encore la brûlure au front de cette « double honte », honte d'avoir raté le dernier souffle de son père en raison d'une pulsion sexuelle, et honte de l'enfant mort-né qui, selon Gandhi, est une punition divine — superstition BO et/ou culpabilité DQ : « Je me sentais couvert de honte et malheureux. » [6] Avec beaucoup d'habileté, Gandhi a su jouer, probablement de manière inconsciente, sur la recherche du statut héroïque cher à CP ! niveau de sa quête, il croit avoir trouvé la réponse Il grandit dans les valeurs hindouistes, mais sa famille est très ouverte et tolérante envers les autres religions. Il ne peut empêcher le déchaînement de violence entre les musulmans et les hindous et meurt assassiné le … Gandhi a souvent été qualifié de « père de la Nation » indienne. » [6, p. 248] Il a ajouté qu'il avait rendu à l'Inde son « identité ». Le cinquantenaire de 1 indépendance que l'Inde célèbre cette année précède de peu une autre commémoration plus douloureuse : celle de l'assassinat de Gandhi, le 30 janvier 1948, à Delhi. Du petit garçon timide, devenu alors un grand Mahatma, Jawaharlal Nehru dit, un jour, qu'il avait obtenu pour l'Inde une « transformation psychologique, un peu à la manière d'un expert en méthodes psychanalytiques qui aurait profondément sondé le passé de son patient pour découvrir les origines de ses complexes, les lui aurait mis sous les yeux, et l'aurait libéré ainsi de ce fardeau. « La domination britannique en Inde constitue une lutte entre la civilisation moderne, qui est le royaume de Satan, et la civilisation ancienne, qui est le royaume de Dieu. Né le 2 octobre 1869 à Porbandar, au nord-est de l’Inde, Gandhi était issu d’une famille de riches commerçants de la caste des Vayshia. Il invente une Vérité (Satyagraha) qui va à l'encontre de la Vérité de l'autre : la loi anglaise. Tushar Gandhi s’est donné pour mission de défendre l’héritage de son illustre arrière-grand-père. » [4, p. 85]. Autant d’appels à mettre en oeuvre, dans cette phase de transition particulièrement chaotique, certaines valeurs universelles que véhicule également la philosophie rosicrucienne. En 1909, Gandhi expose ses théories du combat par la désobéissance civile de masse et par la non-violence, la satyagraha, dans une oeuvre intitulée “Hind Swaraj“. La force des valeurs de Gandhi Aurore Lafougère. Peu importe si nos chemins ne sont pas les mêmes, pourvu que nous atteignions le même but. En 1916, il demande des modifications au projet de drapeau afin qu'il symbolise toutes les religions de l'Inde. Suivant les coutumes de sa caste il se marie à l'âge de 14 ans. Plusieurs centaines de ses disciples ont entamé depuis New Delhi une marche pour la paix d’un an, qui les mènera jusqu’à Genève après un périple de 14 000 kilomètres. Les ashrams de Gandhi sont des communautés de type BO : ils sont autosuffisants, l'apprentissage s'y fait par imitation des aînés qui doivent servir d'exemples, les anciens doivent instruire les plus jeunes, chacun y a sa tâche et sa place définies. C'est là un des problèmes les plus difficiles à interpréter pour tout le monde – y compris le Mahatma, en tant que témoin de lui-même. Fortement critiquées par les détracteurs de Gandhi, les lettres du Mahatma à un certain Herr Hitler sont, à mon avis, l'illustration de sa profonde croyance dans sa Vérité universelle : Gandhi tente d'éviter un conflit mondial à opposant sa Vérité non-violente à la Vérité hitlérienne (le nazisme). Enfant, sa mère lui inculque les valeurs hindouistes mais il apprend aussi à connaître les autres religions et la tolérance à leur égard. Ils traverseront 10 pays pour promouvoir les valeurs de l’icône indienne de la paix, qui prôna la résistance non-violente face au colonisateur britannique. » [4, p. 92]. Les Dalits, encore appelés Intouchables ou Harijans (« Fils de Dieu », par Mohandas Karamchand Gandhi), sont des groupes d'individus considérés, du point de vue du système des castes, comme hors castes et affectés à des fonctions ou métiers jugés impurs.Présents en Inde, mais également dans toute l'Asie du Sud, les Dalits sont victimes de nombreuses discriminations. À Phoenix, il décide de s'imposer pénitence par un jeune de sept jours et s'octroie un seul repas par jour pendant quatre mois et demi afin de punir deux adolescents de l'ashram qui ont commis une faute grave. Cette phrase, je l’ai […] 39 A ce propos, les valeurs proposées par Gandhi ne correspondaient pas nécessairement à celles des leaders de la décolonisation, notamment en raison de cette insistance sur la non-violence et la religion que tous, tant s’en faut, ne partageaient pas. Il a ensuite œuvré à l'établissement d'un ordre nouveau qui s'apparente presque à un ordre religieux. À travers un cheminement parfois chaotique sur la Spirale Dynamique, Gandhi s'est forgé une identité forte et a trouvé sa Vérité DQ, Satyagraha, moins dogmatique que d'autres vérités DQ car elle prend en compte les multiples facettes de l'Inde, où les niveaux d'existence BO et CP s'expriment fortement. Le reste de l'Inde, une grande majorité, a courbé l'échine sous le joug de l'occupation britannique : les brahmanes se sont engagés dans une collaboration servile, les Ksatriyas (castes des guerriers) ont été séduits par les honneurs fictifs accordés dans le système des Maharajas (CP qui sauve son image et son honneur), et les castes laborieuses ont été trop exploitées pour se révolter en bloc. Sa Vérité est celle de la désobéissance civile : une désobéissance volontaire aux lois afin de mieux les combattre, stratégie déjà éprouvée avec un certain succès en Afrique du Sud. « Il est facile de voir que la force spirituelle est infiniment supérieure à la force physique. Voyons à présent les péchés sociaux sur lesquels Gandhi nous a mis en garde. » [Erikson, 6, p. 233] Mohandas Karamchand Gandhi est universellement reconnu comme l’un des plus grands leaders politiques et spirituels du 20e siècle. » [6, p. 95], Gandhi et ses biographes rapportent de nombreuses anecdotes de son adolescence qui révèlent indéniablement un creux γ en CP vers l'âge de 12 ans : « Comment ce garçon à la conscience précoce a-t-il réussi à “expérimenter” aussi avec la délinquance ? //